Ophelia. La tempête tropicale s'éloigne de l'Irlande, trois morts


La tempête tropicale Ophelia, la plus violente en Irlande en près de cinquante ans, a frappé lundi tout le pays, entraînant la mort de trois personnes, causant de nombreux dégâts et privant plus de 360 000 habitants d'électricité.
Ouragan de catégorie 3 voici trois jours encore, Ophelia, dorénavant tempête tropicale, s'éloigne des côtes irlandaises pour s'évacuer ce mardi matin tôt par l'ouest de l'Ecosse.
Le plus violent phénomène météo à avoir touché l'Irlande en cinquante ans a provoqué la mort de trois personnes : une femme d'une cinquantaine d'années et un homme ont été tués par la chute d'arbres, et un trentenaire est mort en manipulant une tronçonneuse pour tenter de dégager un tronc tombé à terre.

Des vents jusqu'à 190 km/h

La tempête a frappé l'Irlande lundi peu avant la mi-journée, a précisé le Service national de météorologie, soufflant des vents allant jusqu'à 190 km/h sur la pointe la plus sud de l'île.
La ville de Galway, sur la côte ouest de l'île, a été en partie inondée. Un retour à la normale est attendu ce mardi.
« Des dangers subsistent mais le nettoyage a commencé dans certaines régions et le travail pour remettre le pays à flot a commencé », a déclaré le président du groupe national de coordination d'urgence, Sean Hogan, lors d'une conférence de presse.

360 000 foyers sans électricité

Au moins 360 000 foyers étaient privés d'électricité lundi soir et cette situation pourrait « durer plusieurs jours », a prévenu l'opérateur ESB Networks. 
Sur les réseaux sociaux, des images des dégâts montraient des toits effondrés, comme celui du stade de Turners Cross, à Cork (sud). Irish Waters signalait ausis des problèmes d'approvisionnement en eau dans certaines parties du sud du pays. 
Pès de 200 vols ont été annulés dans les deux principaux aéroports du pays, Shannon et la capitale, Dublin. Ils rouvriront dès ce mardi.
Au moins 5 000 « points de dégâts » ont été relevés dans toute l'Irlande, a déclaré Sean Hogan, et des centaines de routes ont été bloquées par des chutes d'arbres.
Des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent des toits emportés ou déformés par les vents, notamment dans le stade de football de la ville de Cork.
La position d'Ophelia (en haut à droite) cette nuit.
La position d'Ophelia (en haut à droite) cette nuit. | NOAA

Ecoles, hôpitaux et transports publics fermés

Fermées lundi tout comme les transports publics et les hôpitaux, les écoles resteront closes mardi.
La plupart des habitants ont suivi les recommandations du Premier ministre, Leo Varadkar, qui a invité les Irlandais à rester chez eux. La plupart des villes étaient désertes lundi.
Les médias britanniques comparent Ophelia à « la Grande Tempête » d'octobre 1987, qui, voici trente ans jour pour jour, avait soumis certaines parties du Royaume-Uni à des vents de la puissance d'un ouragan.
Le ciel jaune au-dessus de la ville de Rennes, lundi après-midi. | AFP / Marie Dufay

Des particules de sable dans son sillage

Le ciel jaune au-dessus de la ville de Rennes, lundi après-midi.Le gouvernement irlandais a déclaré craindre qu'Ophelia ne soit la plus pire tempête dans la région depuis l'ouragan Debbie, qui avait fait 11 morts en Irlande en 1961.
Ophelia a été le sixième ouragan majeur de la saison dans l'Atlantique.
La tempête a charrié dans son sillage des particules de sable du Sahara et de la fumée des incendies qui sévissent au Portugal, donnant dans la journée une teinte jaune au ciel de l'Ouest de la France, puis du sud de l'Angleterre, et de Londres notamment.

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours