« Krog e barz ». Nouveau patron et sacré défi

Nouveau propriétaire du vieux gréement, Alan Saulnier a décidé d'apporter des innovations pour les sorties sur ce voilier.
Nouveau propriétaire du vieux gréement, Alan Saulnier a décidé d'apporter des innovations pour les sorties sur ce voilier.

Voilier remarquable du golfe, le langoustier « Krog e barz » vient d'être acheté par un capitaine âgé de 23 ans. Le coup de coeur d'Alan Saulnier est aussi synonyme d'une nouvelle vie pour ce vieux gréement qui va être réaménagé.

Dans le port de Vannes, le vieux gréement « Krog e barz » vient de retrouver son habituel quartier d'hiver, face à la capitainerie. Le bout-dehors définitivement rentré, la barre bloquée par de solides cordages, les drisses lavées de toute salinité, les voiles rangées à fond de cale : la réplique, construite en 1992, d'un langoustier de Loguivy (Côtes-d'Armor) est immobilisée pour de longs mois, comme tous les ans. Pourtant c'est un hivernage pas comme les autres que vit ce voilier long de 21 m. Car il vient d'être acheté par un jeune capitaine de 23 ans qui a décidé de lui apporter d'importants changements, avant une nouvelle saison de navigation qui débutera plus tôt que de coutume.

Coup de foudre

« J'ai croisé ce voilier dans le golfe un jour que j'étais matelot à bord d'une vedette à passagers. J'ai eu un coup de foudre », raconte Alan Saulnier, navigateur formé sur les vieux gréements d'Étoile Marine Croisières à Saint-Malo, mais désormais Vannetais depuis cinq ans. « Dans la foulée, j'ai passé mon brevet de skipper et je ne pensais plus qu'au " Krog e barz ". L'an dernier, son propriétaire Jérôme Suillerot m'a employé comme capitaine et je savais qu'il voulait le vendre ». Le rêve est alors devenu réalité pour un chèque de 160.000 €... « C'est un vrai pari. Je n'avais comme apport que le fruit de la vente de mon voilier de 11 m, mais la banquière que j'ai rencontrée m'a accordé une sacrée confiance parce qu'elle aime la mer et les aventuriers », explique le nouveau propriétaire. « Aussi car mon projet est viable, en m'appuyant à la fois sur la réussite de Jérôme Suillerot et en apportant ma touche personnelle ». Le bateau reprendra ainsi la mer plus tôt, au début avril au lieu de mai, avec des tarifs abaissés hors saison estivale et des sorties de plusieurs jours avec hébergement à bord. « On pourra aller ainsi plus loin, par exemple jusqu'à l'archipel des Glénan, pour une navigation sur un long week-end avec huit passagers à bord. Pour ce faire, cet hiver je vais réaménager la cuisine et construire de nouveaux lits clos. En hiver, le voilier pourrait aussi devenir un lieu d'hébergement à quai dans le port de Vannes ». Des démarches commerciales vont ainsi être bientôt entamées, notamment auprès des comités d'entreprises.

Sorties produits régionaux

La formule des sorties à la journée vers Houat et Hoedic, à partir de Port-Navalo, sera conservée en période estivale, ainsi que les soirées-apéros en remontant la rivière d'Auray. « Mais je désire améliorer cette prestation, en jouant davantage la qualité des produits régionaux. L'apéro pourrait ainsi être transformé en un vrai repas, avec des huîtres, du saumon et du fromage, tous produits autour du Golfe. J'ai envie de partager ma passion de la voile mais aussi mon amour pour la région ». Avec toujours ce désir de faire participer les passagers aux manoeuvres pour leur communiquer sa flamme. Avec l'embauche d'un matelot et d'une billettiste pour la saison, et la constitution d'une société, Alan Saulnier est train de devenir un vrai patron. À seulement 23 ans !

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours