Tempête Eleanor - il sort son voilier en Manche malgré des vents de 93 km/h; il finit hélitreuillé


 
 

l'inconscience de certains skippers est à peine croyable : alors que l'Europe de l'Ouest était soumise à une alerte météorologique de grande ampleur du fait de l'arrivée de la tempête Eleanor, le skipper d'un voilier en détresse, navigant en Manche, a dû être hélitreuillé par un hélicoptère de la Marine Nationale.

Mardi 2 janvier 2018, à 19h43, alors qu'un bulletin d'alerte météo était émis dans toute l'Europe de l'Ouest du fait du passage d'Eleanor, le navire marchand Pictor J., navigant en voie montante du Dispositif de Séparation du Trafic (DST) des Casquets, a réceptionné un appel de détresse en provenance... d'un voilier !!
Ce dernier demandait une assistance immédiate.
Le commandant du Pictor J. a aussitôt prévenu le Cross de Jobourg qui n'est pas parvenu à joindre le voilier par radio.
Devant cette situation, le Cross a demandé au cargo de se porter à hauteur du voilier afin de servir de relais radio et d'abriter le voilier du vent, et décidé l'envoi sur zone d'un hélicoptère Caïman de la Marine Nationale stationné à Maupertus (50).
Dans des conditions météorologiques sur zone particulièrement défavorables, avec une mer 5 à 6, caractérisée par une grande houle, des creux supérieurs à 7 mètres, et un vent d'Ouest de 50 nœuds (93 km/h), l'opération de sauvetage a été rendue particulièrement dangereuse.
Le Caïman Marine est parvenu à treuiller son plongeur de bord à l'eau, qui a gagné le voilier pour retrouver le skipper.
Après être restés près de 35 minutes à l'eau, le plongeur de bord et le skipper ont réussi à être hélitreuillés, malgré des vents très forts.
A 22h00, le skipper, choqué et en état d'hypothermie modérée à sévère, a été pris en charge par les pompiers du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) 50 au port de Cherbourg afin d'être transporté vers l'hôpital de Cherbourg.
Le voilier, dont les voiles déchirées sont à l'eau, a entamé une dérive vers l'Est au sud du rail de navigation des Casquets.
Un Avis Urgent aux Navigateurs (AVURNAV) a été émis par la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord afin d'alerter les navigateurs du risque pour la navigation que présente la dérive du voilier. Malgré plusieurs tentatives, le Cross n'est toujours pas parvenu à le relocaliser.
Dans un communiqué de presse, la Préfecture Maritime de la Manche et de la Mer du Nord a tenu à rappeler à quel point il est imprudent de se risquer à des activités de plaisance lorsque les conditions météorologiques sont dégradées.
"Il est fortement recommandé de reporter toutes sorties en mer tellement les conditions météorologiques sont dangereuses pour les jours à venir. Les navigateurs et les usagers de la mer ne doivent jamais prendre de risques inutiles en sous estimant ses dangers. La prudence, la vigilance, la solidarité et la responsabilité sont les atouts essentiels de la sécurité en mer.
Dans les jours à venir, une attention particulière doit être portée à l'évolution des conditions météorologiques".

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours