Un pêcheur italien retrouve son bateau échoué dans l'Aude


Trois heures de l'après-midi, la houle est forte, et le chalutier Florence-Adeline rentre au port. Mais à un mile, Denis Raynaud aperçoit une forme qui émerge par intermittence. "On venait de passer plusieurs jours de mauvais temps et la mer ramenait de nombreux détritus et des bois flottés. Pour les bateaux, des épaves flottantes ou des troncs représentent des dangers. J'ai aussitôt prévenu le sémaphore de Leucate ; le Crossmed n'avait pas le temps, avec ces intempéries d'aller le chercher, et il m'a demandé de le remorquer". Denis Raynaud est déjà en vue du port, il fait demi-tour, et, à cause de la houle, peine à remorquer le bateau rempli d'eau.

À l'arrivée, c'est la gendarmerie maritime qui le récupère et l'inspecte. À l'intérieur, le coffre, malgré l'eau salée contient encore des documents lisibles. Avec le nom et l'immatriculation, Jacinto Cino, maréchal des logis chef, identifie le propriétaire. D'origine italienne, le gendarme appelle la famille italienne au téléphone et correspond avec elle par internet. A l'autre bout du fil, c'est la joie, à la nouvelle que le bateau du grand-père n'est pas perdu à jamais, englouti par la Méditerranée. Le Dany, une barque robuste de 3m50 sur 1m20 appartient en effet à une famille de pêcheur italiens de Vernazza, un port au sud de la Spezia, dans le golfe de Gênes.

Le village a été sinistré par les violentes intempéries qui ont secoué cette région le 25 octobre. Très fortes précipitations, coulées de boue, le bateau, amarré au centre du village a été traîné par les éléments déchaînés et emporté par la mer. Les courants, générés par un violent vent d'est l'ont fait dériver à 700 km de son port, jusqu'à Port-La Nouvelle. Hier matin, Giovanni Rollando, le pêcheur de 67 ans est venu récupérer son bien avec son fils. Il était heureux et ému de retrouver son bateau. Le moteur avait été arraché, et l'étrave endommagée, mais la coque a tenu bon. C'est l'armateur Antoine Martinez qui a reçu le propriétaire. L'Italien reconnaissant, lui a proposé un dédommagement geste que l'armateur arepoussé : "Les gens de mer se portent mutuellement assistance et ne demandent rien en contrepartie, ce sont des valeurs qui perdurent". À Port-La Nouvelle, six embarcations se sont échouées en une semaine. Seul le Dany a pu être identifié.En Italie, le quotidien local à Chiavari s'est ému de cette histoire, qualifiée de cadeau de Noël dans ce port traumatisé par les intempéries.

Source Lindependant

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours