Le mythique navire Hermione ouvre ses portes au public sur le Vieux-Port en avril 2018 !



Hermione - photo Stéphane Marc
Le Vieux-Port de Marseille accueillera le mythique bateau : L’Hermione du 12 au 16 avril 2018. Une belle occasion pour les Marseillais et Provençaux de redécouvrir ce navire de guerre français en service de 1779 à 1793. Il sera amarré sur le quai de la Fraternité ouvert au public. La métropole vote le 15 février 2018, une aide de presque 100 000 euros pour accueillir le navire.
L’Hermione est une frégate de 12 (en référence au calibre de ses canons) portant 26 canons de 12 livres et 8 canons supplémentaires de 6 livres. En jargon naval on la dénomme « frégate de 26 canons », bien qu’à l’origine elle en ait porté 34. Elle fait partie des frégates de la classe Concorde, construites à partir de 1777 à l’arsenal de Rochefort.
Elle est connue pour avoir conduit pour sa deuxième traversée le marquis de La Fayette aux États-Unis en 1780, lui permettant de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.



C’est une frégate, c’est à dire un bâtiment plus léger et plus maniable qu’un vaisseau. Rattachée à une escadre, elle servait d’éclaireur, de répétiteur de signaux, ou bien pour assister les vaisseaux désemparés dans la bataille.
Employée seule, elle était utilisée pour faire des croisières et la guerre au commerce ennemi, ou, en temps de paix, pour effectuer diverses missions scientifiques
ou d’exploration.
Créée en 1992, à l’initiative de quelques membres du Centre International de la Mer installé à la Corderie Royale et de plusieurs élus de la Ville de Rochefort, l’Association Hermione-La Fayette (HLF) voit le jour.
Une réplique de l’Hermione de 1779 est construite à Rochefort à partir de 1997 et lancée en eaux salées le 7 septembre 2014.
L’ambition de l’Association Hermione-La-Fayette était de reconstruire le plus fidèlement possible la frégate d’origine, tout en tenant compte des contraintes règlementaires actuelles, notamment en matière de navigabilité, un navire de plus de 65 m de long portant trois mâts et 2 200 m2 de voilure. Un navire dont la coque est entièrement réalisé en chêne
Hermione – photo Stéphane Marc

L’Hermione en quelques chiffres

– un grand mât à 54 mètres au-dessus de la quille ;
– 2 000 chênes sélectionnés dans les forêts françaises
– un puzzle de plus de 400 000 pièces de bois et de métal ;
– 1 000 poulies ;
– 1 tonne d’étoupe pour le calfatage ;
– 26 canons tirant des boulets de 12 livres sur le pont de batterie et 6 canons tirant des boulets de 6 livres sur le pont de gaillard.

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours