Un cotre breton sur les eaux du Bassin


La passion de la voile n'a pas quitté Charles Fuster depuis l'âge de 16 ans où il a suivi un stage aux Glénan. Habitant le Bassin, il a pu satisfaire sa passion pour la mer en participant à des régates notamment la Semaine de La Rochelle, la Transat.

Aimant la compétition mais aussi très admiratif des vieux gréements qui glissent sur le Bassin, il a nourri l'espoir de posséder un de ces vieux bateaux qui font partie du patrimoine maritime.

Par chance, un de ses amis lui a signalé un cotre breton qui séjournait depuis plusieurs années sur une vasière en Sud-Bretagne. Une aubaine, et c'est ainsi que Charles Fuster a ramené ce bateau sur les bords du Bassin pour le rénover.

Ainsi après avoir fait revi- vre le vignoble patrimonial testerin, il poursuit dans la sauvegarde du patrimoine maritime.
Un ancien caseyeur

Le choix de ce bateau n'est pas anodin, Charles Fuster aime la ligne élancée de ce cotre élégant, un ancien caseyeur de 5 mètres de long avec un gréement à corne, son gouvernail extérieur d'un tableau arrière et d'un tirant d'eau adapté au bassin d'Arcachon.

Charles Fuster de souligner : « La première difficulté a été de trouver un charpentier de marine qui pouvait réparer la tête de l'étrave, la sole. C'est le chantier Bonnin qui a accepté de procéder à la remise en état de façon remarquable. » Après, c'est toute la famille qui a été mise à contribution pour démonter le pont et le remplacer par des panneaux de lattes en teck. Imagine-t-on un voilier sans voile ?

Charles Fuster après avoir pris des conseils auprès de Jean Lacoste, Noël Gruet et Jean-François Sanz qui possèdent des vieux gréements, s'est adressé à Chantal Pivert de la Voilerie du Bassin qui est spécialiste des voiles anciennes. Ainsi le « Gwendolyn » se remarquera par un génois, un foc, un clinfoc, une trinquette et un flèche, voiles de couleur rouge.

Le flèche peu connu sur le Bassin est une voile idéale pour petit temps. C'est dans les « Cahiers du Bassin » qu'ont été retrouvés les plans du flèche des années 30 de la Voilerie Claverie, établissement arcachonnais qui en fabriquait pour les canots de… Morlaix.

Les travaux de peinture vont bientôt commencer, Charles Fuster espère une mise à l'eau début 2012. Il s'est beaucoup investi dans cette rénovation et après avoir navigué sur le Bassin pour prendre la mesure des possibilités de ce bateau, son projet est de naviguer autour des îles du Ponant, un véritable retour aux sources pour « Gwendolyn ».

Marceau Bonnecaze

Source SudOuest.fr

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours