La Licorne



La Licorne est un trois-mâts fictif qui apparaît dans Les Aventures de Tintin dans les albums Le Secret de La Licorne et dans Le Trésor de Rackham le Rouge, respectivement publiés en 1943 et 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le vaisseau y joue un rôle prépondérant. Son nom provient de sa figure de proue ornée d'une licorne.
La Licorne d'Hergé s'inspire du Brillant, bâtiment construit au Havre, en France, en 1690 par le maître charpentier Salicon. Néanmoins, la figure de proue s'inspire de celle du The Unicorn, frégate anglaise construite en 1745. Hergé a eu recours aux services d'un fabricant de maquette de bateau pour trouver un vaisseau français qui répondent aux besoins de son histoire.



Dans la version originale ainsi que dans la plupart des traductions, le navire fait partie de la flotte de Louis XIV et est commandé par le chevalier François de Hadoque. Dans la version anglaise, La Licorne (The Unicorn) est un bateau du XVIIe siècle voguant sous l'Union Jack, le pavillon britannique, et commandé par Sir Francis Haddock. Le commandant est néanmoins toujours l'ancêtre du capitaine Haddock.

Dans Le Secret de la Licorne, Tintin apprend que La Licorne faisait les voyages entre les Antilles et l'Europe. En 1698, elle quitte Saint-Domingue pour l'Europe avec une cargaison de rhum quand elle est abordée et capturée par une bande de pirates conduits par Rackham le Rouge. Le pavillon rouge, est hissé par les pirates, signalant qu'il ne sera fait aucun prisonniers. Pendant la bataille, le chevalier de Hadoque est assommé par une poulie et perd conscience.

Le pavillon sans quartier ayant été hissé, les blessés et les survivants sont achevés et jetés à la mer. Lorsque le chevalier reprend conscience, il est attaché à un mât de son vaisseau. Le vaisseau pirate est fortement endommagé et coule, poussant Rackham le Rouge à transférer son trésor, volé trois jours plus tôt à un navire espagnol, à bord de La Licorne. La nuit venue, le vaisseau mouille dans la crique d'une île.

François de Hadoque parvient à se libérer et s'échappe à bord d'un canot, non sans avoir mis le feu à la sainte-barbe, la salle de stockage des munitions et de poudre, causant ainsi l'explosion et le naufrage de son propre navire.

Dans Le Trésor de Rackham le Rouge, Tintin et ses amis retrouvent, à bord du Sirius, l'épave du navire située à 20° 37' 42' ' de latitude nord et 70° 52' 15' ' de longitude ouest par rapport au méridien de Paris. Hergé a fait preuve de rigueur en choisissant des coordonnées vraisemblables mais il a commis une erreur : en 1698, ce n'était pas le méridien de Paris qui était utilisé mais le méridien de l'île de Fer.

Elle contient quelques objets précieux mais surtout la cargaison de rhum, qui a été conservée malgré l'explosion.


Le Brillant

1 commentaire:

Anonyme a dit…

les 2 photos concerne pour la première une création de Mr Bernard frôlich et la seconde photo un modèles de Mr Vanhouche

Merci d'aider 15marins

Si chaque personne qui lit ce message donnait 1 €, cela permettrait à 15marins de continuer à prospérer sans pub.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours