Costa Concordia : l'attitude controversée du commandant - video

Faisait-il la fête avec une partie de l'équipage au moment du drame ? A-t-il abandonné le navire avant que tous les passagers ne soient évacués ? Les témoignages divergent sur l'attitude de Francesco Shettino, commandant du Costa Concorda. Actuellement en détention à Grosseto il a été placé "sous haute surveillance", a indiqué lundi la responsable de l'administration pénitentiaire en Toscane, une région du centre de l'Italie.
Arrêté pour homicides multiples et abandon du navire, le capitaine est accusé notamment d'avoir conduit le bateau trop près de l'île pour saluer la population de l'île, d'avoir ensuite tardé à donner l'alerte et quitté le navire avant la fin des opérations de secours.

Etats-Unis: Un ferry détruit un pont - video

Aux États-Unis, la destruction d'un pont par un bateau à la suite d'une collision va avoir un sérieux impact sur l'économie de la région.

Le Mariner Delta, un bateau transportant du matériel militaire, est entré en collision avec un pont dans la nuit de jeudi à vendredi selon Surfky. L'incident a eu lieu au Kentucky, sur la rivière Tennessee. "C'est un miracle que personne n'ait été tué" déclare Keith Todd, agent d'information du Département des transports du Kentucky. Cet accident a pour conséquence de condamner la circulation routière sur ce pont pour un bon bout de temps. Un évènement qui est susceptible de ralentir l'activité économique de la région car les habitants devront faire un détour de plusieurs dizaines de kilomètres pour se rendre au travail, sans parler du transport routier, qui va être sérieusement handicapé.

Plusieurs solutions ont été envisagées, notamment celle d'un pont de substitution opérationnel immédiatement. Une hypothèse qui a vite été abandonnée quand les ingénieurs ont déclaré qu'ils n'avaient pas de pont de plusieurs centaines de mètres en stock ! D'autant que la solution aurait été coûteuse puisque ce n'était qu'une issue provisoire.

L'heure est pour l'instant au désenclavement du bateau des débris du pont pour ensuite évaluer les dommages infligés par le navire sur cette gigantesque passerelle. Le contribuable est de toute façon le grand perdant dans cette affaire puisque le bateau appartenait à une structure publique et le pont faisait partie du domaine de l’État. Aucune entreprise privée ne peut être ici incriminée.

Source GentSide


Kentucky : un pont détruit par un bateau par Gentside

Penn Sardin, grève des Sardinières, Douarnenez 1924




Agrandir le plan

Saluez riches heureux

Extrait de l'album de Marie-Aline Lagadic et Klervi Rivière "Le Chant des Sardinières" coup de coeur du jury de l'Académie Charles Cros 2007
Chanson ananrchiste de la belle époque chantée durant les grèves de 1909/1910 par les ouvrier(e)s de Mégissiers dans la région de Carmaux reprise par les sardinières en lutte à Douarnenez en 1924 et en Pays Bigouden en 1926 ET 1927

Gwerz An Titanic

DAMIA 1934 Les Naufragés

Chansons de naufrages

Le drame du Costa Concordia nous rappelle toute la mythologie chantée des drames de la mer, à commencer par le naufrage du Titanic, il y a un siècle exactement.


Le naufrage du Costa Concordia ravive dans notre mémoire collective le souvenir de ces terrifiants naufrages de jadis, ou plutôt de cette peur constante que nous inspire la mer – ou plutôt la fatalité des navires qui coulent et, comme le chante Damia dans Les Naufragés en 1935, des matelots et passagers disparus dans les flots.

L’immense paquebot italien couché sur le flanc, les heures de panique qu’ont vécu les passagers, l’attente désespérée des familles des disparus, tout cela nous renvoie à un autre temps, à une époque pendant laquelle on chantait chaque naufrage dans des complaintes fortes en vibrato pathétique, et évidemment au sommet de la mythologie du naufrage, la tragédie du Titanic en 1912 – il y a un siècle.


Les chansons de la chronique d’aujourd’hui : Les Naufragés par Damia (1935), Le naufrage du Saint-Philibert par Evelyne Rambaud (1931, enregistré en 2007), Le Naufrage de l’Hilda par Charles Quimbert (1905, enregistré en 2007), Histoire des naufragés du Guédon par Maurice Artus (vers 1910, enregistré en 2007), Complainte du Titanic par Arnaud Maisonneuve(1989), Titanic par Serge Lama (1996), L’Avenir incertain du Titanic par Paris Combo (2002), Manureva par Alain Chamfort (1979).


Source FranceInfo

Le bateau ivre

Voici l'histoire de la construction de notre goélette, magnifique aventure humaine, 3 années de chantier dans un petit village qui est le temple de la charpenterie de marine à MADAGASCAR. Depuis NOFY BE, c'est son nom, navigue sur la côte ouest malgache, dédié à la croisière classique mais aussi à la plongée sous marine, il accueille à son bord les touristes qui veulent découvrir Madagascar autrement et plongées accompagné d'un moniteur /instructeur PADI sur des spots d'une rare beauté.

Nofy be veut dire "Grand rêve " en malgache, c'est donc le rêve d'un gosse qui à l'époque de traversée sur la manche, disait à son papa , qu'il fabriquerait un gros bateau en bois.
Le voici...!

Le cargo TK Bremen a disparu - video

Le cargo maltais TK Bremen a disparu de la plage d'Erdeven dans le Morbihan en Bretagne sud, dévoré par une cisaille géante.

Costa Concordia : un seizième corps retrouvé - video

A une vingtaine de mètres de profondeur, les plongeurs ont retrouvé une seizième dépouille dans l'épave du Costa Concordia. Dans le même temps, les opérations de pompage du gazole contenu dans les cuves du navire se mettent en place.

Le Duchesse Anne a quitté le bassin du commerce de Dunkerque


Treize ans que le « Duchesse-Anne » n'avait pas bougé. Alors, hier matin, forcément, quand le trois-mâts a fendu les flots pour rejoindre la forme 5, le spectacle était au rendez-vous. Tout le monde n'a pu y assister. On vous raconte.

8 h 30. - Le long du quai de la Citadelle, le Duchesse-Anne ne tient plus que par quelques amarres. Les équipes du musée, les pilotes, les lamaneurs, les techniciens des Arno sont au pied du bateau. Et du mur. Encore quelques dizaines de minutes, et le trois-mâts va naviguer.

9 h 05. - Le remorqueur boulonnais qui va pousser le trois-mâts entre au bassin du Commerce. Les quatre embarcations du lamanage sont déjà en place : les deux plus puissantes (250 cv) à l'avant, les plus petites (150 cv) à l'arrière.

9 h 10. - Le Jean-Bart II, le canot de la SNSM, installe les amarres avec lesquelles il va tirer le Duchesse-Anne. L'instant de vérité approche. Sur le quai, des observateurs attentifs, comme Benoît Venturini, président de l'association des Amis du Duchesse-Anne, de l'aventure depuis l'arrivée du bateau à Dunkerque en 1981 : « Aujourd'hui, cela fait chaud au coeur. » Pas loin, Olivier Depecker, expert maritime, qui a connu le Duchesse-Anne en 1967, à Brest : « Il était à l'abandon.

» 9 h 30. - Le Duchesse-Anne commence à bouger, lentement, avec toute la majesté qu'impose son gabarit, sous le regard des CE 1 de l'école de la Mer, pour qui une animation était programmée au Musée portuaire. Elle est toute trouvée.

9 h 55. - Le pont de la CUD se lève enfin après avoir fait patienter le Duchesse-Anne et ses accompagnateurs dans le bassin du Commerce. « Ce délai d'attente nous a permis d'évaluer les forces de chaque embarcation », se félicite Éric Vèche, pilote, qui, avec son collègue Francis Vannosten, a dirigé la manoeuvre.

10 h 07. - Le premier pont est passé. La première difficulté aussi : sa largeur est de 13 m quand celle du trois-mâts est de presque 12 m... Il faut ensuite manoeuvrer dans le bassin de la Marine puis passer le pont de l'Université.

10 h 20. - Le Duchesse-Anne peut voguer à son aise dans la darse 1. Janique et sa fille Sarah, 5 ans, ne le quittent pas des yeux. La fillette « aura le droit de prendre le cadre numérique à l'école pour montrer les photos à ses camarades ».

11 h. - Le Duchesse-Anne se présente à l'entrée de la forme 5. Janique, Sarah et quelques badauds suivent la manoeuvre. Le trois-mâts est placé dans l'axe de la forme. Il y est tiré par un tracteur et un chariot élévateur, sous le regard ému de Marie-Laure Griffaton, conservatrice du Musée portuaire.

11 h 45. - L'équipage d'un jour descend du Duchesse-Anne. Mission accomplie : « Il y a eu une bonne cohésion des intervenants. Chacun a rempli son rôle », constate Éric Vèche. Rendez-vous dans trois mois pour le voyage retour.

Source LaVoixDuNord


La Duchesse Anne par journeesdupatrimoine

Bugaled-Breizh. L'enquête marque le pas


Huit ans que le Bugaled-Breizh a fait naufrage en Manche face au Cap Lizard. Huit ans et toujours pas d'explication sur les raisons de ce drame qui fit trois morts et deux disparus le 15janvier 2004. «Dépaysée» à Nantes, l'enquête privilégie toujours la piste d'une croche avec un sous-marin (SNA) mais l'année 2011 n'a pas permis aux juges d'instruction de désigner un responsable. De fait, l'enquête piétine.

Me Tricaud espère une mise en examen de Coles

Ciblés par le dernier rapport de l'expert sous-marinier, les États-Unis ont répondu l'été dernier qu'ils n'avaient pas de SNA sur la zone du naufrage en 2004. «Et les juges ne disposent pas de moyens d'investigations complémentaires au-delà de cette réponse», déplore Me Bergot, avocat des familles. L'expertise demandée sur le titane retrouvé sur le câble de pêche du Bugaled n'est pas encore achevée. De leur côté, le fils du mécanicien du Bugaled, Thierry Le Métayer, et son avocat, Me Tricaud, avaient annoncé disposer d'un témoin-clé en juillet dernier. Témoin qui aurait reçu les aveux d'Andy Coles, commandant du Turbulent, submersible britannique suspect. Mais le témoin ne s'est pas présenté à ce jour aux juges. «Cela ne me semble pas perdu. On va voir avec mon avocat quelle attitude adopter vis-à-vis de lui. Les propos que j'ai rapportés ont aussi été entendus par une tierce personne», dit Thierry Le Métayer. Me Tricaud reste, lui, convaincu «qu'il y a des éléments largement suffisants pour mettre AndyColes en examen. Les juges me disent qu'ils veulent attendre le retour d'expertise sur le titane. Ce n'est donc pas un "non" explicite mais les juges sont face à des rapports de force internationaux colossaux».

Dossier présidentiel?

De son côté, Me Kermarrec, avocat de l'armateur, entend placer le dossier dans la campagne présidentielle: «Que fait-on du secret défense en temps de paix lorsque l'on tue des gens de la Nation? C'est une question intéressante que je poserai volontiers aux candidats».

Source LeTelegramme

Bugaled Breizh, Rencontre avec le réalisateur de "Silent Killer"

8 ans après le naufrage du Bugaled Breizh, un réalisateur morbihannais vient d'achever le montage d'un film retraçant des années de procédure et de recherche de la vérité. Jacques Losay a composé à partir de reportage télé et d'interviews. De quoi faire avancer la réflexion sur ce qui s'est réellement passé ce jour là.

Le TK Bremen démoli à vitesse grand V

Le chantier de démolition du TK Bremen n'a commencé que depuis 10 jours. Et pourtant, il ne reste déjà plus grand chose du paquebot qui s'est échoué dans la nuit de 16 décembre sur la plage d'Erdeven. Après le démantèlement du château, samedi 14 janvier, le chantier se concentre sur les machines depuis lundi.

Naufrage du Costa Concordia : une plainte va être déposée aujourd'hui

En France, les victimes du naufrage s'organisent. L'avocat de deux familles originaires de Cavalaire-sur-Mer va porter plainte. " Nous allons porter plainte pour non assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d'autrui et homicide involontaire " a souligné Maître Frédéric Casanova au micro de BFMTV. Selon l'avocat, les mesures de sécurité n'ont pas été respectées. "C'est à se demander s'il y avait des procédures d'évacuation dans ce navire", souligne Maître Casanova.

Concordia : découverte de cinq autres corps


Les plongeurs des garde-côtes italiens ont annoncé mardi avoir découvert cinq nouveaux corps dans l'épave du Costa Concordia, à l'arrière du navire, dans la partie immergée de la poupe. Cette découverte porte le bilan de la catastrophe à au moins 11 morts. Le précédent bilan faisait état de six morts et d'au moins 29 disparus : quatorze Allemands, six Italiens, quatre Français, deux Américains, un Hongrois, un Péruvien et un Indien.

Alors que les recherches se porusuivent, le décompte n'est pas arrêté. Citant des sources italiennes, RTL assure qu'une quarantaine de personnes seraient en réalité portées disparues. Lundi matin, au petit matin, les sauveteurs avaient découvert un sixième corps, celui d'un passager qui portait son gilet de sauvetage, sur le deuxième pont, dans la partie encore émergée du navire. La veille, dimanche, les garde-côtes avaient pu repêcher deux cadavres, celui d'un Italien et d'un Espagnol, piégés à l'intérieur du navire devant les cuisines d'un des restaurants du paquebot, dans une partie semi-immergée. «Nous avons dû casser la verrière au-dessus de la salle à manger pour entrer, nous avons trouvé les deux personnes à l'extérieur de la cuisine, les deux corps flottaient», décrit un sauveteur.

Les trois autres victimes sont deux touristes français et un membre d'équipage péruvien. On déplore aussi une quarantaine de blessés. Parmi les disparus figurent quatre Italiens : un père de 36 ans et sa fille de 5 ans, ainsi que deux Siciliennes de 50 et 49 ans, qui seraient saines et sauves selon les secouristes, mais dont la famille a perdu la trace.

Deux Américains manquent aussi à l'appel : l'ambassade des Etats-Unis a fait savoir sur sa page Facebook que 118 des 120 passagers américains ont été retrouvés. S'y ajouteraient deux couples de Français, et une personne dont la nationalité n'a pas été communiquée.

Le Quai d'Orsay n'a pas réussi à localiser les 4 passagers français, sans les considérer officiellement comme disparus. La nationalité des membres d'équipage disparus n'a pas été divulguée.

Dimanche matin, un Italien, membre de l'équipage, avait été extrait vivant de l'épave avec pour seule blessure, une jambe cassée. Le premier «miracle» s'était produit dans la nuit de samedi à dimanche : un couple de jeunes mariés sud-coréens en voyage de noces avait été retrouvé sain et sauf. Tous deux âgés de 29 ans, Hye Jim Jeong et Kideok Han, étaient restés coincés dans leur cabine numéro 303, sur le pont 8. Il aura fallu aux secouristes plus d'une heure et demie pour extraire les jeunes gens, éprouvés mais en bon état physique.

Source LeParisien

Rescapés du Costa Concordia

Rescapées du Costa Concordia Anne-Claire et Aline témoignent par France3Nord-Pas-de-Calais

Rescapées du Costa Concordia Anne-Claire et... par France3Nord-Pas-de-Calais

Naufrage du Costa Concordia: l'incroyable récit

Philippe et Solange Boute ainsi que Jean-Marc et Anne-Marie Royer, deux couples d’amis domiciliés en Haute-Loire ont vécu le drame du naufrage du Costa Concordia. Trois jours après le drame, les rescapés ont regagné leur domicile. Ils n’ont rien oublié de l’instant où leur première croisière idyllique a tourné au cauchemar vendredi soir.


Naufrage du Costa Concordia: l'incroyable récit... par leprogres

Michel Tonnerre. «Ar Mor» un huitième disque folk et blues


Dix titres, dont huit inédits, et un nouveau son, teinté d'accents folk et blues: le nouvel album de Michel Tonnerre, «ArMor», s'inscrit dans la lignée des sept précédents mais avec un petit supplément d'âme. Car cet album est d'abord une aventure humaine et le fruit d'une volonté forte et pressante de l'artiste. «Ça lui tenait à coeur. Il s'est donné à fond lors de l'enregistrement, au studio Black Horses de Lorient, en octobre et novembre, sous la direction de Ghislain Baran et DavidBellec. Et ensuite, il a fallu régler tous les détails», racontent Guy Carton et BrigitteLeRunigo, de l'association ételloise Les Arts en portées.

Une histoire d'amitié

C'est aux coéditeurs de son livre, Une bordée d'rimes (paru en 2010) qu'il a voulu confier la production de ce nouvel opus. Par amitié et confiance avant tout:«Avec Michel, on s'est connu il y a plus de 40ans, à Groix», se souvient Guy Carton, qui oeuvre depuis toujours dans l'ombre des artistes pour leur promotion (il a été un des proches de Glenmor, d'Armand, entre autres, NDLR). Pour l'association d'Étel, devenir ainsi producteur de MichelTonnerre était aussi un gros challenge:«C'est un travail énorme qu'on a réussi avec l'entourage de Michel, le studio, les musiciens et les Gabiers d'Artimon, toujours disponibles pour faire les choeurs». Mais compte tenu aussi de ce challenge, le tirage sera limité:«2.000 pour le premier tirage et 600 sont déjà réservés». Pratique «Ar Mor», de MichelTonnerre, distribution Coop Breizh et Les Arts en portées. Sortie officielle le 4février. En souscription sur le site michel.tonnerre.perso.sfr.fr, au Bar Breton (Étel), chez Mamm Kounifl (Locmiquelic). Tél.06.24.30.27.12.

Source LeTelegramme



Le 14 aoùt 2011 au festival du chant de marin à Paimpol.

Naufrage d'un chalutier irlandais: recherches suspendues, 4 disparus


Les recherches en vue de retrouver les quatre personnes encore portées disparues au large des côtes irlandaises après le naufrage de leur chalutier ont été interrompues dimanche soir et reprendront lundi à l'aube, ont annoncé les garde-côtes irlandais.

"A ce stade, je serai très surpris que nous retrouvions des survivants", a affirmé Declan Geoghegan, chef des opérations.

Deux hélicoptères des garde-côtes et plusieurs bateaux de sauvetage ont participé aux recherches, rendues difficiles par le mauvais temps.

Le capitaine, un étudiant irlandais de 21 ans, Michael Hayes, et quatre marins égyptiens se trouvaient à bord du chalutier "Tit Bonhomme", enregistré en Irlande et précédemment immatriculé en France.

Un des marins égyptiens a pu être secouru et transporté par hélicoptère à l'hôpital universitaire de Cork (sud).

"Tit Bonhomme" a rencontré des difficultés à l'approche du petit port de Union Hall, dans le sud de l'Irlande, a expliqué un porte-parole des garde-côtes, précisant que les services de secours avaient été contactés dimanche à 05H50 (locale et GMT).

Source lesEchos

Les secours recherchent toujours des passagers naufragés du Costa Concordia

Deux corps ont été trouvés ce dimanche dans l'épave du Costa Concordia près de l'île italienne du Giglio. Le bilan du naufrage de ce navire de croisière est maintenant de 5 morts.

Naufrage en Italie: témoignage de rescapés à Marseille - video

Des premiers passagers du paquebot italien Costa Concordia, échoué dans la nuit de vendredi à samedi près d'une île de Toscane, sont arrivés samedi soir 14 janvier à Marseille, où les attendaient de nombreux proches.






Naufrage en Italie: deux survivants retrouvés cette nuit


Les secours italiens ont retrouvé un homme et une femme vivants à bord du Costa Concordia.
Quarante à 60 personnes sont toujours portées disparues. Arrêté et accusé d'abandon du navire et d'homicides multiples. C'est le sort qui a été réservé au commandant du bateau, Francesco Schettino, ainsi qu'à son second, Ciro Ambrosio, qui menaient la navigation du Costa Concordia, lequel a fait naufrage dans la nuit de vendredi à samedi avec, à son bord, 4229 personnes dont 69 Suisses.

Le commandant du navire «s’est approché de manière très maladroite de l’île du Giglio, a heurté un rocher qui s’est encastré dans son flanc gauche, faisant s’incliner (le navire) et embarquer énormément d’eau en l’espace de deux, trois minutes», a indiqué le procureur de Grosseto Francesco Verusio à la presse.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme et une femme, tous deux asiatiques, ont pu être retrouvées vivants à bord et rejoints par les pompiers dans les ponts inférieurs. Quelque 35 pompiers participaient à l’opération en cours pour les dégager, a indiqué leur porte-parole, Luca Cari.

L’accident s’est produit vendredi soir quand le Costa Concordia, transportant 4229 personnes, dont une majorité de touristes italiens, français et allemands, a heurté un rocher près de l’île du Giglio, selon les éléments recueillis.

Deux touristes français et un membre péruvien d’équipage ont péri dans l’accident qui a également fait une soixantaine de blessés. Au total, 69 Suisses se trouvaient à bord du «Costa Concordia», a précisé samedi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), se basant sur les listes de la compagnie de navigation. Actuellement, Berne n’a fait état que d’une seule personne blessée.

Source TribuneDeGeneve

Naufrage du paquebot : 250 passagers français attendus à Marseille


Quelque 250 passagers français du navire de croisière italien «Costa Concordia», le paquebot géant qui a fait naufrage dans la nuit de vendredi à samedi près d'une île de Toscane (côte ouest de l'Italie), sont attendus ce samedi après-midi à Marseille.

Les passagers pourront bénéficier d'une cellule psychologique mise en place par la Croix rouge et les marins-pompiers de la cité phocéenne. 70 personnes sont actuellement toujours portées disparues. Costa Croisières France va lancer une enquête. Un passager français estime que le navire était trop près de la côte.

Costa Croisières France va lancer un enquête. «Nous avons organisé le rapatriement des 250 passagers en bus», a indiqué le président de Costa Croisières France, Georges Azouze, précisant que le reste des «462 passagers français» seront rapatriés ultérieurement «par avion spécial ou charter».«C'est une tragédie pour Costa croisière et c'est le premier accident de ce type depuis 26 ans que je suis dans la compagnie», a-t-il assuré. Une enquête sera immédiatement lancée après «la phase de sauvetage» pour connaître les causes de l'accident et a ajouté ne pas savoir pour l'instant s'il y avait des Français parmi les victimes.

«Le navire était trop près de la côte». C'est ce qu'affirme un touriste français âgé de 70 ans qui se trouvait dans le bateau naufragé. Il confié samedi à l'AFP avoir «compris tout de suite que c'était grave». «Le premier choc c'était à l'arrière gauche du navire vers 21h45 et peu de temps après il y a eu un deuxième frottement. On était à 1500 mètres de la côte, on était trop près de la côte». «On nous a dit c'était un problème avec le générateur (électrique), et puis plus rien». Il s'est plaint d'une certaine désorganisation au moment de l'abandon du navire. Une fois sur le pont, l'équipage a eu des difficultés à descendre les chaloupes de sauvetage à la mer. «Pendant qu'on descendait, la chaloupe basculait vers la droite puis la gauche, on était à neuf mètres de l'eau, des gamins criaient», a-t-il ajouté, en soulignant que «quand on a touché l'eau, tout le monde a applaudi». S'il n'a pas «l'intention de porter plainte», il «veut une indemnisation» car comme les autres occupants, il a «tout laissé sur le navire» et tout perdu, documents d'identité, bagages, argent...





Source LeParisien

Italie : l'échouage d'un navire de croisière - BfmTv

Il manque environ 70 personnes à l'appel à la suite du naufrage du navire de croisière Costa Concordia, dans la nuit de vendredi à samedi, mais elles pourraient se trouver encore sur l'île du Giglio, où a eu lieu l'accident, a indiqué le préfet local Giuseppe Linardi (bien Linardi), aux journalistes.

Sur les 4.234 passagers et membres d'équipage dont 52 enfants de zéro à six ans, selon des données initiales de l'armateur, «nous en avons retrouvé pour le moment 4.165, ce qui fait une différence d'environ 70 personnes mais nous faisons des recherches pratiquement de porte à porte sur (l'île du) Giglio», a indiqué Giuseppe Linardi.

Dans un communiqué samedi matin, l'armateur parle cette fois de 4.229 occupants du bateau, entre les passagers et les membres d'équipage. De sources sanitaires, l'accident a fait au total une quarantaine de blessés dont deux graves, l'un souffrant d'un traumatisme crânien et un autre d'un traumatisme à la colonne vertébrale qui a été transféré vers un hôpital ultra-moderne à Sienne.

Les garde-côtes ont fait état pour leur part d'un bilan de 4.179 personnes sauvées et évacuées par voie maritime auxquelles il faut ajouter une vingtaine d'autres transférées directement depuis le navire vers la terre ferme en hélicoptère.

Ils ont aussi précisé que le processus d'identification des rescapés transférés du Giglio vers Santo Stefano n'est pas terminé.

Selon la capitainerie du port de Livourne (côte ouest) qui coordonne les opérations, il faudra beaucoup de temps pour confronter la liste des passagers du Costa Concordia avec celle des plus de 4.000 rescapés, évacués samedi matin vers le petit port de Santo Stefano en face du Giglio.

460 Français se trouvaient à bord du bateau et trois ont été blessés légèrement selon l'ambassadeur de France à Rome.

Naufrage d'un navire de croisière en Italie - video


Le Costa Concordia était en train de couler ce matin après s‘être échoué sur un banc de sable hier soir au large des côtes de la Toscane. Ce ne sont pas six personnes qui ont perdu la vie, contrairement à ce qui a été dit précédemment, mais trois selon les autorités qui ont rectifié le bilan.

Les 4200 passagers et membres d‘équipage ont été évacués sur la petite île de Giglio à bord de canots de sauvetage ou par hélicoptère.

Les opérations de secours se poursuivaient ce matin. Des plongeurs recherchaient d‘éventuelles victimes dans la Méditerranée tandis que des secouristes effectuaient des recherches dans le pont inférieur du paquebot.

La société propriétaire du bateau a indiqué qu’elle enquêtait sur les causes du sinistre.

Le navire, long de 290 mètres, s’est échoué vers 22h00, provoquant “un grand mouvement de panique”. Certaines personnes se sont jetées à la mer. “On aurait dit le Titanic” a raconté un témoin.

Quatorze personnes ont été blessées.

Avec AFP et Reuters

Naufrage du Costa Concordia - video




Italie : naufrage d'un paquebot

Huit personnes sont mortes et plusieurs étaient portées disparues dans la nuit de vendredi à samedi en Italie après l'échouage au large de la Toscane d'un paquebot italien, le «Costa Concordia» avec plus de 4 000 passagers à son bord - dont de nombreux touristes étrangers - et marins à bord, provoquant des scènes de panique.

L'évacuation des passagers et membres d'équipage par les garde-côtes s'est poursuivie toute la nuit après l'échouage d'un paquebot italien. Selon le quotidien Il Messaggero, huit personnes ont péri et plusieurs étaient portées disparues au large de la Toscane. Une trentaine d'autres ont été blessées, certaines grièvement.
Le maire de la localité où le navire s'est échoué a dit craindre que le bilan ne s'alourdisse car les opérations d'évacuation des derniers passagers et membres d'équipage encore à bord rencontraient des difficultés, selon l'agence italienne ANSA.

Long de 290 mètres, le «Costa Concordia» effectuait une croisière en Méditerranée lorsqu'il s'est échoué vendredi soir sur un banc de sable près de l'île de Giglio, dans le sud de la Toscane, obligeant les garde-côtes à évacuer ses 4 231 occupants. Le navire comptait un millier de passagers italiens, environ 500 Allemands et 150 Français, selon l'armateur qui n'a pas donné d'autres détails sur les nationalités représentées à bord.

Le préfet de la province de Grosseto, Giuseppe Linardi, a indiqué que quelque 200 personnes étaient toujours à bord à 2 h 30 (1 h 30 GMT). Plus tôt, l'armateur du paquebot, Costa Croisiere, avait indiqué que la phase d'évacuation était «presque terminée» et avait souligné «que pour le moment il n'était pas possible de définir les causes du problème» apparu sur le navire.
«Vers 20 heures (19 heures GMT) le «Costa Concordia» a commencé à prendre l'eau et s'est incliné d'environ 20 degrés, ont indiqué les garde-côtes. La plupart des occupants avaient quitté le navire à bord de chaloupes de sauvetage.

Les passagers étaient «en train de dîner quand la lumière a été coupée, un coup puis un grondement ont retenti et les couverts sont tombés par terre», a témoigné Luciano Castro, un témoin, joint au téléphone par l'agence Ansa vers 21 h 30 (20 h 30 GMT). Selon ce témoin, une femme enceinte s'est mise à crier et des enfants à pleurer. Quand la lumière est revenue, le commandant a annoncé une panne du générateur électrique et promis une réparation rapide.

Avant que l'équipage n'invite à endosser les gilets de sauvetage et à se regrouper sur le pont devant les chaloupes, des passagers se sont aperçus que le navire penchait sur un côté. S'en sont suivies des «scènes dignes du Titanic» avec une bousculade parmi les évacués, des cris et des pleurs, a décrit Mara Parmegiani lorsque l'ordre a été donné de quitter le navire par sept brèves sonneries et une longue.

Dans la précipitation, des passagers sont tombés à la mer. L'un d'eux, un septuagénaire est décédée d'hydrocution.
Des unités des garde-côtes et d'autres bateaux notamment les ferries entre la côte toscane et l'île de Giglio se sont rendus dans la zone pour participer à l'évacuation des passagers et de l'équipage. De hélicoptères équipés de puissants projecteurs survolaient également les lieux. De son côté, le maire de Giglio s'affairait à préparer sa petite île à l'accueil des naufragés. «Nous essayons de les installer où nous le pouvons, dans des écoles, des garderies, des hôtels, n'importe où sous un toit», a déclaré Sergio Ortelli.

L'armateur Costa Croisiere a précisé dans un communiqué que le bateau transportait 3.200 passagers et un millier de membres d'équipage et que le navire était parti «de Savone pour une croisière en Méditerranée, avec des escales prévues à Civitavecchia, Palerme, Cagliari, Palma de Majorque, Barcelone et Marseille». Le navire venait de quitter le port de Civitavecchia, près de Rome, lorsqu'il a rencontré des difficultés.

Source LeParisien

Mise a mort du TK Bremen

ERDEVEN ( Morbihan ) 7 Janvier 2012 - Reportage vidéo RTL Nicolas Bauby -
C'est la fin du TK Bremen, la cisaille gigantesque a commencé la découpe de la coque en acier du vieux cargo maltais échoué depuis le 16 Décembre 2011 sur la plage d'Erdeven en Bretagne sud dans le Morbihan.
Il faudra un mois pour deconstruire le navire.


La mise a mort du TK Bremen RTL par Correspondance-RTL-ouest

Nouvelle Zélande : Le Rena a fini par se briser en deux


Le porte-conteneurs Rena, échoué depuis le mois d'octobre sur le récif de l'Astrolabe, au nord de la Nouvelle Zélande, a fini par se casser en deux dans la nuit de samedi à dimanche. Cela faisait déjà une semaine que l'étendue des fissures faisait craindre aux sauveteurs que le navire ne soit plus retenu que par le fond. Il n'aura donc pas tenu après les tempêtes de la semaine dernière.
Les deux parties du navire, toujours échouées sur le récif, sont désormais séparées de 20 à 30 mètres l'une de l'autre. La partie avant est bien enfoncée, tandis que la partie arrière a pivoté dans le sens horaire de 13 degrés après avoir essuyé des vagues de 7 mètres dans la matinée d'hier.
Les sauveteurs sont en train d'évaluer les dégâts de cette rupture et réalisent actuellement de nouveaux calculs de stabilité de chacune des épaves. Une trentaine de conteneurs et des déchets se sont échappés en mer. Les panneaux de cales ont également été sévèrement endommagés, ce qui a provoqué la chute des conteneurs en cale. Quelques fuites d'hydrocarbures ont été observées et sont suivies pour éviter une pollution.
Les moyens de sauvetage sont toujours sur zone, en attente de l'évaluation de la situation.

Source MerEtMarine


Karpatt - en pleine mer



Paroles

Ici il y a tout ce qu' il faut de rouge
Il y a tout pour oublier Paname
Et si jamais le comptoir bouge
Alors on sera des marins
Parti voguer pour quatre sous
Parti pour un peu de vinasse
Parti trinquer à la santé des filles
Qui nous font du bien

REFRAIN : {x2}
Ce soir, on sort en pleine mer
Ce soir on chante sous la lune
Ce soir je vais gueuler mes vers
avec mes copains de fortune

PONT : {x2}
On suit les étoiles
On suit le soleil
On suit les marais et les marins
Leurs femmes au port et leur chagrin

Ce soir on sort en pleine mer
Ce soir c'est l'arche de Noé
Tout le monde un verre à la main
Et une fille dans les bras
Vas-y patron baisse la lumière,
On a besoin d' intimité
C'est un rendez-vous amoureux
Un tête à tête, une première fois

REFRAIN
(pont musical)

J'ai plein d'histoires à raconter
Pleins de chansons farcies de mots
Ca m'occupe au lieu de picoler
de les jouer à la cantonade
Allez tout le monde sur le pont
Les hommes, les femmes et les poivreaux
Ca va être à vous de chanter le refrain
debout sur les tables

REFRAIN

Yvon Le Corre, marin, peintre et aquarelliste, ivre de mer


Peintre, aquarelliste, écrivain et voyageur, Yvon Le Corre a publié de nombreux récits et carnets de voyage au gré de ses rencontres. Navigateur infatigable il est avant tout un esprit libre et insoumis.



Port-la-Forêt pleure Henri Desjoyaux

Henri Desjoyeaux, aux côtés de May, son épouse
Co-fondateur de l'école des Glénan et artisan du développement de Port-la-Forêt, Henri Desjoyaux est décédé.
C'est une figure de Port-la-Forêt et du monde de la voile qui s'est éteinte. Henri Desjoyaux, père du skipper Michel Desjoyaux, est décédé lundi à l'âge de 92 ans.

Co-fondateur avec Philippe Viannay de l'École de voile des Glénan, en 1947, il sera l'un des artisans du développement de l'école, devenue depuis première école de voile d'Europe. Une vraie aventure pour lui, l'autodidacte. Une aventure humaine avant tout, qu'il a nouée avec Philippe Viannay. Tous deux avaient été très actifs dans la Résistance.

Moniteur de voile, Henri Desjoyaux décide d'installer, à terre, un chantier d'hivernage, à Kerleven, à La Forêt-Fouesnant. C'est là que se développera, quelques années plus tard, la première marina en eau profonde de la région. Port-la-Forêt était née. De chantier d'hivernage, Kerleven finit par devenir un chantier de réparation et d'entretien des bateaux.

« À l'époque, mon père avait créé un chantier d'entretien de bateaux de plaisance. Lorsqu'il a cherché un endroit, il s'est dit : je vais le faire là, il y a un bon terrain et un jour il y aura un port », racontait son fils Hubert, ex-patron du chantier CDK, avant sa disparition en mai dernier. Visionnaire.

« À l'époque, Henri Desjoyaux était celui du secteur qui s'y connaissait le mieux dans le domaine de la plaisance, assure Henri Le Rest, maire de La Forêt-Fouesnant de 1965 à 1989. Il s'est beaucoup investi sur le projet de création de Port-la-Forêt. »

« C'était un grand monsieur du monde du bateau, se souvient Ronan Quéméré, père du skipper Anne Quéméré. On le voyait tous les jours sur la cale, prêt à mettre la main à la pâte. Il bouillonnait d'idées qui nous paraissaient farfelues, mais à chaque fois ça marchait ! »

Ronan Quéméré a croisé Henri Desjoyaux à ses débuts. « Je l'ai rencontré alors que j'étais jeune moniteur aux Glénan, poursuit-il. Quand je suis arrivé, en 1952, Henri Desjoyaux s'occupait des croisières, sur Fort Cigogne, l'ancien fort militaire français situé dans l'Archipel. »

À la capitainerie de Port-la-Forêt, tous saluent « un homme qui a fait beaucoup pour la voile » et se souviennent de ce « passionné », suspendu à sa pipe, vareuse sur le dos.

Source OuestFrance

Cargo TK Bremen : La déconstruction débute ce vendredi

Le cargo TK Bremen fait désormais partie du paysage de la plage d'Erdeven (Morbihan). Mais les opérations pour sa déconstruction commencent vendredi.


« Enfin. Il était temps ». C'est un soulagement pour de nombreux habitants du Morbihan. « Nous en avons assez de voir ce cargo sur la plage » confesse une « voisine » de la plage d'Erdeven. Il faudra encore quelques heures de patience mais les opérations de déconstruction du cargo, échoué depuis le 16 décembre démarreront vendredi après deux semaines de travaux préparatoires.

« Les travaux de cisaillement commenceront vendredi, dès que la grue sera montée », a indiqué à l'AFP Ber Mak, qui dirige le chantier pour l'entreprise néerlandaise EuroDemolition, mandatée par l'assureur du TK Bremen. Les derniers éléments de la grue géante qui doit être assemblée ces prochains jours sur la plage classée de Kerminihy, où le navire maltais s'est échoué lors de la tempête Joachim, sont arrivés mardi, a-t-il précisé.

Le porte-parole des travaux a ensuite livré quelques détails sur la déconstruction. Ainsi, le cisaillage des 2.000 tonnes de ferraille, qui seront évacuées par voie de terre, ne doit prendre que trois semaines, sauf en cas d'intempéries, selon EuroDemolition. Un porte-parole de la préfecture du Morbihan s'est félicité mardi de ce que « le chantier avance vite » avec l'évacuation des aménagements intérieurs du navire et la mise en place de plaques pour la circulation des engins de chantier sur la plage, ainsi que d'un liner (revêtement de protection).

Les autorités ont demandé à ce que le site, classé Natura 2000, soit entièrement réhabilité au 6 avril. Le chantier, financé par l'assureur de l'armateur, se déroule sous la surveillance de la gendarmerie, chargée d'empêcher les curieux d'accéder au site et de piétiner les dunes. « On va bientôt être débarrassé de cet affreux "truc" » peste une Morbihannaise. Bientôt, oui.

Source ActuFranceSoir

Celine Dion - Titanic

Le titanic,la minute de vérité 3 /3


Le titanic,la minute de vérité 3 /3 par grandeetoile

Le titanic,la minute de vérité 2/3


Le titanic,la minute de vérité 2/3 par grandeetoile

Le titanic, la minute de vérité 1/3


Le titanic,la minute de vérité 1/3 par grandeetoile

Titanic : une minisérie pour les 100 ans du naufrage


une minisérie pour les 100 ans du naufrage
On en sait plus sur la mini-série qui rendra bientôt hommage au plus célèbre paquebot du monde et aux victimes de son naufrage. Pour commémorer le centenaire de la tragédie du Titanic ayant eu lieu la nuit du 14 au 15 avril 1912, Titanic (Blood and Steel) sera diffusée en avril 2012 et mettra davantage l'accent sur les personnes ayant œuvré pour le navire que sur le naufrage lui-même.

Titanic (Blood and Steel) comprendra 12 épisodes d'une heure qui raconteront l'histoire du navire, de sa construction jusqu'à sa disparition. A ne pas confondre avec la mini-série de la chaine irlandaise RTE ou encore celle de la chaine britannique ITV intitulée Titanic et divisée en 4 épisodes davantage consacrés aux passagers oubliés du drame - ceux de la deuxième classe - et diffusés le même mois.

Réalisée par Ciaran Donnelly (spécialiste des séries historiques puisqu'il a déjà réalisé Robin des Bois, The Tudors ou Camelot), Titanic (Blood and Steel) peut aussi compter sur un casting cinq étoiles dans lequel figurent notamment Neve Campbell (l'héroïne de Sexcrimes et Scream), Chris Noth (Mr Big dans Sex And The City) et Derek Jacobi (Les Borgias).

Chris Noth y campera le financier J.P. Morgan, Neve Campbell une journaliste couvrant le premier voyage du navire vers New York et Jacobi sera Lord William Pirrie, le patron de la société qui a construit le Titanic.

Source LesInfosSkyrock

Vente aux enchères d'objets du Titanic


La plus importante vente aux enchères d'objets récupérés à bord du "Titanic" aura lieu le 15 avril 2012 à New York à l'occasion du centenaire du naufrage du célèbre paquebot, qui a coulé le 15 avril 1912 après avoir heurté un iceberg dans l'Atlantique Nord. Ces objets, au nombre de 5.500, ont été estimés en 2007 à 189 millions de dollars en tout.

Ils ont été récupérés dans l'épave du transatlantique lors de sept expéditions menées entre 1987 et 2004 au large de Terre-Neuve où le luxueux navire repose par 3.843 mètres de fond.

Selon un communiqué du gendarme américain de la Bourse, la SEC, le vendeur est le liquidateur judiciaire du "Titanic", Premier Exhibitions, dont la filiale RMS Titanic est l'unique société autorisée à récupérer des objets piégés dans l'épave.

Les objets qui seront mis à l'encan ne sont pas identifiés avec précision dans le communiqué. Ils seront proposés comme un lot unique par la maison d'enchères Guernsey's Auctionners à New York.

La vente, pour laquelle les demandes seront acceptées jusqu'au 1er avril, devra être approuvée par un juge fédéral de l'Etat de Virginie, qui dira en dernier recours si l'acheteur sera un gardien acceptable de la collection du "Titanic".

Le naufrage du "Titanic", qui a coulé lors de son voyage inaugural, a fait 1.517 victimes.

Source JeanMarcMorandini

Le gréement Le Petit foc se refait une santé


Franck Brize, président de l'association Le petit foc.

Comment avez-vous trouvé Le petit foc ?

Je cherchais un ancien bateau de pêche à la voile de 12 m et c'est une annonce sur Internet qui m'a permis de le trouver. Je l'ai acquis en 2007, aux Sables-d'Olonne pour 15 000 €.

Quelle est l'histoire de ce bateau ?

C'est un sloop coquillier de Brest construit en 1935. Il a navigué jusqu'en 1970 pour la coquille, les huîtres et les praires. Suite à une avarie due à une tempête, les propriétaires découragés par les devis de réparation ont dû se résoudre à la vendre après 18 années à avoir navigué à son bord.

Il a été abandonné sur une vasière pour y terminer sa vie. Puis rachat par un Suédois qui le rend habitable afin d'y emmener femme et enfants pendants cinq ans dans les mers du Nord.

Quels sont les projets de l'association ?

Nous atteignons depuis l'achat du bateau 120 000 € de travaux, pour refaire les 123 m 2 de voiles, la pose d'un moteur puissant et le refaire à l'identique de son origine. Nous avons le projet de participer à un grand événement en 2012 à Brest pour représenter la Basse-Normandie.

À Brest, il reste trois bateaux identiques qui accueilleront Le petit foc après 47 ans d'absence. Nous organisons des sorties et des visites pour les centres aérés et les écoles. En ce moment possibilité de le visiter aux chantiers de la Lieutenance boulevard Carnot à Honfleur

Site : petit-foc.asso

Source OuestFrance

Un pêcheur italien retrouve son bateau échoué dans l'Aude


Trois heures de l'après-midi, la houle est forte, et le chalutier Florence-Adeline rentre au port. Mais à un mile, Denis Raynaud aperçoit une forme qui émerge par intermittence. "On venait de passer plusieurs jours de mauvais temps et la mer ramenait de nombreux détritus et des bois flottés. Pour les bateaux, des épaves flottantes ou des troncs représentent des dangers. J'ai aussitôt prévenu le sémaphore de Leucate ; le Crossmed n'avait pas le temps, avec ces intempéries d'aller le chercher, et il m'a demandé de le remorquer". Denis Raynaud est déjà en vue du port, il fait demi-tour, et, à cause de la houle, peine à remorquer le bateau rempli d'eau.

À l'arrivée, c'est la gendarmerie maritime qui le récupère et l'inspecte. À l'intérieur, le coffre, malgré l'eau salée contient encore des documents lisibles. Avec le nom et l'immatriculation, Jacinto Cino, maréchal des logis chef, identifie le propriétaire. D'origine italienne, le gendarme appelle la famille italienne au téléphone et correspond avec elle par internet. A l'autre bout du fil, c'est la joie, à la nouvelle que le bateau du grand-père n'est pas perdu à jamais, englouti par la Méditerranée. Le Dany, une barque robuste de 3m50 sur 1m20 appartient en effet à une famille de pêcheur italiens de Vernazza, un port au sud de la Spezia, dans le golfe de Gênes.

Le village a été sinistré par les violentes intempéries qui ont secoué cette région le 25 octobre. Très fortes précipitations, coulées de boue, le bateau, amarré au centre du village a été traîné par les éléments déchaînés et emporté par la mer. Les courants, générés par un violent vent d'est l'ont fait dériver à 700 km de son port, jusqu'à Port-La Nouvelle. Hier matin, Giovanni Rollando, le pêcheur de 67 ans est venu récupérer son bien avec son fils. Il était heureux et ému de retrouver son bateau. Le moteur avait été arraché, et l'étrave endommagée, mais la coque a tenu bon. C'est l'armateur Antoine Martinez qui a reçu le propriétaire. L'Italien reconnaissant, lui a proposé un dédommagement geste que l'armateur arepoussé : "Les gens de mer se portent mutuellement assistance et ne demandent rien en contrepartie, ce sont des valeurs qui perdurent". À Port-La Nouvelle, six embarcations se sont échouées en une semaine. Seul le Dany a pu être identifié.En Italie, le quotidien local à Chiavari s'est ému de cette histoire, qualifiée de cadeau de Noël dans ce port traumatisé par les intempéries.

Source Lindependant

Merci d'aider 15marins

Je contribue à maintenir ce site en vie. Donate to keep this site alive.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours