Biche. Le thonier mis à l'eau fin juin



Le Biche est encore bâché. Mais l'horizon du thonier est dégagé. Le dundee sera mis à l'eau en juin prochain, lors des fêtes au port de Kéroman, trois ans après le démarrage du chantier de rénovation.

Les travaux de reconstruction du Biche se poursuivent sur le chantier installé à Kéroman à proximité de l'aire de réparation. À l'abri des intempéries et des regards, le dernier thonier à voile groisillon, datant de 1934, retrouve une seconde jeunesse 78 ans plus tard et 21 ans après avoir échoué au port musée de Douarnenez. Son retour sur les flots n'est plus un pari fou mais une réalité. La construction du pont est achevée. Le démarrage de la quatrième et ultime phase démarre avec l'installation du mât et du gréement.


Du navire d'origine, il ne restera que deux membrures et quelques pièces métalliques. «Mais il s'agit d'une restauration et non d'une construction», prévient Marc Maussion, le président de l'association qui compte 350adhérents, dont 50 équipiers actifs, souvent sur le pont pour épauler les charpentiers du Guip. «Sept personnes travaillent à plein-temps sur le bateau. L'effectif doublera prochainement pour les derniers mois», précise le président qui se prépare à une véritable course contre la montre. «Ce sera tendu. Mais l'association est costaud; on l'a déjà démontré». L'objectif avoué, et répété hier lors de l'assemblée générale de l'association, est sa mise à l'eau prévue le 22 ou le 23juin dans le cadre de la fête du port de pêche à Kéroman.




Avant cette quatrième et ultime phase de restauration, la fondation de France a renouvelé son soutien aux Amis du Biche. «Le mécénat populaire, le mécénat d'entreprise et les ressources publiques constituent le tiercé gagnant», souligne Jean-Pierre Ghuysen, le délégué régional. Ce projet d'envergure - le plus important en France après la reconstruction de la frégate Hermione à Rochefort - devrait coûter 1,5MEUR, dont 40% de fonds publics (région et conseil général du Morbihan). Ensuite, le Biche voguera avec ses propres moyens. Son activité sera financée par les sorties et les mises à disposition. «Nous allons créer quatre postes: un patron, un second, un matelot pour l'équipage et une secrétaire commerciale», déclare Marc Maussion qui mise sur un budget annuel de 200.000EUR. S'il reste encore quatre mois de chantier, les premières navigations sont d'ores et déjà tracées. «Bien évidemment le Biche mettra le cap vers Groix pour sa première sortie», rappelle le président de l'association qui doit encore trouver un port d'attache au thonier à voile. Avant-port à la place de la Thalassa, port de pêche ou base des sous-marins? Les Amis du Biche n'ont pas de préférence. «Le Biche n'a pas pour ambition de devenir un bateau ponton!»



Tout en étant rattaché à Lorient, il gardera un lien avec son port historique. Et pas uniquement en conservant son immatriculation d'origine (GX 3864). «L'hivernage de trois mois s'effectuera à Groix», indique l'association qui songe d'abord à hisser les voiles et profiter des vents portants des grands rassemblements festifs et populaires de vieux gréements. En juillet, le dundee mettra le cap sur Brest 2012 puis Douarnenez. Il fera ensuite escale à Lorient durant le Festival interceltique. Il est ensuite annoncé à Belle-Ile en septembre pour la fête des îles du Ponant puis à l'île d'Yeu.


Contact www.biche.asso.fr

Source LeTeleGramme

Aucun commentaire:

Merci d'aider 15marins

Je contribue à maintenir ce site en vie. Donate to keep this site alive.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours