Boat Design - Ebook

Understanding Boat Design
Par Edward S. Brewer,Ted Brewer


Yacht Design - Ebook

Elements of Yacht Design
Par Norman L. Skene,Maynard Bray

the classic yacht Pen Duick - Ebook

William Fife: master of the classic yacht
Par Franco Pace



Pen Duick



Le premier Pen Duick est un voilier réalisé d'après les plans d'un architecte écossais de grande renommée, William Fife III, en 1898, sous le nom de Yum.

Acquis par son père Guy Tabarly, en 1938, c'est à son bord qu'Eric a appris à naviguer. Sa coque a pourri dans les vasières après la Seconde Guerre mondiale le rendant dangereux à la navigation. Faute de pouvoir payer les travaux, son père le met en vente. Comme il ne trouvait pas d'acheteur, Eric persuade son père de le lui donner, car il en est tombé amoureux depuis le premier jour.

Quelques années plus tard, quand Eric peut s'occuper de son bateau, on lui annonce que la coque de son voilier est pourrie. Ne pouvant financer les travaux par un chantier, Eric décide de sauver son bateau de ses propres mains : il utilise l'ancienne coque comme un moule et, en appliquant des couches successives de tissus polyester, il refait une coque neuve. La construction en polyester était à ses débuts, jamais on n'avait construit de voilier aussi grand et lourd. C'était la plus grande coque de ce type à cette époque.

Alors qu'Éric est à l'École navale de Brest, il s'entraîne à naviguer pour participer aux régates du sud de l'Angleterre…

Le bateau a subi une rénovation à l'ancienne dans les chantiers de Raymond Labbe en 1983, et a fêté son centenaire en mai 1998.

Éric Tabarly s'est toujours opposé à l'inscription de "son" bateau au titre des "monuments historiques".

C'est à son bord, que dans la nuit du 12 au 13 juin 1998, Éric Tabarly tombe à la mer, lors d'une traversée vers l'Irlande.

Yann Tiersen La Loungue Route



"Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain", "Good Bye, Lenin!"... Durant sa carrière, Yann Tiersen a naturellement accepté de travailler pour le cinéma en choisissant de signer des bandes originales de films à la créativité débordante ou à l'émotion forte. Pour rendre hommage au navigateur français Éric Tabarly, disparu en mer en juin 1998, il a interrompu son travail sur son nouvel album afin d'accepter ce projet d'hommage cinématographique, qu'il avait d'abord imaginé "de mauvais goût" avant de voir le film et de le qualifier de "portrait élégant".

Breton, comme Tabarly, Yann Tiersen a toujours manifesté un vif intérêt pour la musique et les instruments. Sur cette bande originale de film, il joue la carte de la sobriété en laissant de côté les instrumentations trop riches pour se concentrer sur le piano, outil délicat et mélancolique par excellence. Dans une ambiance totalement sobre, il met en musique la vie de celui que l'on surnomma "Le sage de l'océan". Il évoque les instruments de navigation, les tempêtes, les moments de calme et de beauté offerts par le désert de la mer... et rend ainsi un hommage discret et délicat à ce sportif attachant, trop vite disparu.

Fanny de Laninon, par Tabarly



Fanny de Laninon

A l'aube sur le quai Gueydon
Devant l'petit pont
Chantait la chanson
Le branle-bas de la croisière
Et dans la blanche baleinière
Jean Bouin notre brigadier
Son bonnet caplé
Un peu sur l'coté
Me rappelle mon bâtiment
C'était le bon temps
Celui de mes vingt ans

Le bidel capitaine d'armes
Et son cahier d'punis
Dans la cayenne f'sait du charme
A je ne sais quelle souris
Mais j'garde au coeur une souffrance
Quand le quartier-maître clairon
Sonnait en haut d'Recouvrance
Aux filles de Laninon

La plus belle de Laninon
Fanny Kersauson
M'offrit un pompon
Un pompon de fantaisie
C'était elle ma bonne amie
Elle fréquentait un bistrot
Rempli de mat'lots
En face du dépôt
Quand je pense à mes plaisirs
J'aime mieux m'étourdir
Que d'men souvenir

Ah! Fanny de Recouvrance
J'aimais tes yeux malins
Quand ton geste plein d'élégance
Balançait des marsouins
Je n'étais pas d'la maistrance
Mais l'atout en mains
Et tu v'nais me voir le dimanche
Sur le Duguay Trouin

A c't'heure je suis retraité
Maître Timonier, aux Ponts et Chaussées
Je fais le service des phares
Et j'écoute la fanfare

De la mer en son tourment
D'Molène à Ouessant
Quand souffle le vent
Tonnerre de Brest est tombé
Pas du bon coté
Tout s'est écroulé
A c'qui reste de Recouvrance
N'entrerait pas un Sako
Et Fanny ma connaissance
Est morte dans son bistrot
J'n' ais pus rien en survivance
Et quand jez bois un coup d'trop
Je sais que ma dernière chance
J'me dis que ma dernière chance
S'rait d'faire mon trou dans l'eau

Tabarly

Le Pen Duick VI d'Eric Tabarly

Société nationale de sauvetage en mer (SNSM)




La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est une association française dont la mission première est le sauvetage des personnes en danger en mer. Celui-ci est toujours gratuit, quels que soient les moyens mis en œuvre. En revanche, l'assistance aux biens donne lieu à une participation aux frais engagés. Le capitaine ou chef de bord d'un navire qui requiert assistance ou remorquage est libre de choisir la société qui lui offre assistance aux biens (SNSM ou société privée).





Voir le site de la SNSM.

.

Sauvetage en mer - Ouessant










Brixham Torbay Severn Class Lifeboat

SAUVETAGE EN MER








Merci d'aider 15marins

Je contribue à maintenir ce site en vie. Donate to keep this site alive.
Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour les télécharger. Click on pictures to enlarge and for download.

Messages les plus consultés les 30 derniers jours